Blog
Avr 02

Communiqué de Presse: Des webshops belges représente une valeur de 7 milliards d’euros

La croissance des webshops belges représente plus de 70 millions de transactions et une valeur de 7 milliards d’euros

La troisième édition du Baromètre e-commerce – qui cartographie le paysage en ligne belge à partir des données de transaction des commerçants – met en avant une progression du marché de l’e-commerce belge à 7 milliards en 2018, soit une augmentation de 20 % par rapport à 2017. Le nombre de commerçants en ligne a également augmenté de 18 % et dépasse désormais les 24.000 unités.

The House of Marketing, filiale de Quanteus Group, et SafeShops.be, l’association belge du commerce électronique, ont aujourd’hui présenté leur nouveau Baromètre e-commerce. Le but est ici d’offrir des informations issues des commerçants en ligne eux-mêmes, et ce au travers des données transactionnelles des commerces en ligne. Ces données sont fournies par les PSP, les prestataires de services de paiement. Ceux-ci disposent en effet des volumes de transactions des commerces en ligne belges soumises à la TVA, quel que soit le mode de paiement utilisé (cartes de crédit, applications bancaires, Bancontact, PayPal, …).

Le Baromètre e-commerce est unique en raison de cette approche axée sur le commerçant et non pas sur le consommateur. Il offre une vision approfondie des dépenses effectuées auprès des webshops belges. Le paysage belge en ligne est ainsi cartographié sur la base des données fournies par les principaux prestataires de services de paiement CCV, Europabank, Worldline, Ingenico ePayments, Mollie, Multisafepay, ING et Icepay. Ces opérateurs représentent une part de marché estimée à 87 % du volume des transactions effectuées en Belgique.

Le volume des transactions grimpe à 7 milliards d’euros

Selon les données recueillies, les commerces en ligne belges en 2018 ont enregistré un volume de transactions, ou un chiffre d’affaires, de 7 milliards d’euros, soit une augmentation de 20 % par rapport à 2017. En ce qui concerne le nombre de transactions, les résultats du Baromètre e-commerce mettent en évidence une augmentation de 16 %. En 2018, plus de 70 millions de transactions ont ainsi été enregistrées.

Le panier moyen s’est élevé pour la première fois à plus de 100 euros. Ce nombre a augmenté en moyenne de 3,3 % par rapport à 2017. La valeur du panier moyen pour les grands sites de vente en ligne a atteint 113,6 euros et ne cesse d’augmenter.

« Ces chiffres montrent que les webshops belges ont encore un énorme potentiel de croissance », constate Greet Dekocker, Managing Director SafeShops.be, l’association belge du secteur du commerce électronique. « Les consommateurs online se tournent de plus en plus vers les boutiques en ligne belges. Un signal qui ne peut que nous réjouir. »

Le nombre de webshops occasionnels et de petite taille face aux grandes boutiques en ligne

L’augmentation en pourcentage la plus importante concerne le segment des ‘grands’ webshops, les sites de vente dont la valeur des transactions dépasse 10 millions d’euros. Leur nombre a augmenté de 32 % en 2018 et atteint aujourd’hui les 193 unités.

Les segments micro et de petite taille, les commerces en ligne dont la valeur des transactions est inférieure à 1.000.000 euros, ont augmenté de 2.637 pour atteindre un total de 15.614 webshops. Elles représentent 64 % du paysage belge des commerçants en ligne.

Les grands acteurs contrôlent toujours le marché belge

« Grâce aux données des prestataires de paiement, nous disposons d’une vue précise des dépenses en ligne auprès de ces entreprises belges », explique Lucas De Dycker de The House of Marketing. « Les résultats du Baromètre e-Commerce indiquent qu’un petit groupe de grands acteurs réalise encore la majorité du chiffre d’affaires dans l’e-commerce. Ainsi, moins de 4 % des commerçants en ligne belges représentent 88 % du chiffre d’affaires total. »

La forte augmentation du nombre de micro et petits commerces en ligne a permis d’augmenter le chiffre d’affaires de 97 millions d’euros par rapport à 2017. Les grands webshops, en revanche, ont renforcé leur position sur le marché avec plus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires supplémentaire, soit 83 % de la croissance totale du marché.

« Nous sommes heureux de voir que les résultats de cette troisième édition du Baromètre e-commerce confirment l’évolution positive du marché. Le nombre croissant de transactions et le nombre de boutiques en ligne belges en attestent. De plus, nous percevons des signaux du marché qui montrent que de plus en plus de consommateurs étrangers trouvent le chemin des webshops belges. Nous ne pouvons bien sûr que nous en féliciter », les promoteurs concluent.

****** fin du communiqué de presse ******

Télécharger le baromètre du commerce électronique 2018

 

Classification par segment sur base (de la valeur) des transactions

Occasionnel: < 12 transactions / an

Micro: < 100.000 €
Petit: > 100.000 € < 1.000.000 €
Moyen: > 1.000.000 € < 10.000.000 €
Grand: > 10.000.000 €

A propos de The House of Marketing

Depuis de nombreuses années, les entreprises font appel à The House of Marketing dans le domaine du conseil en marketing stratégique et de l’intérim management. Collaborer avec un consultant ou une équipe de consultants de The House of Marketing, c’est faire appel à une plateforme intégrée regroupant plus de 100 experts en marketing, passionnés et dévoués, et consultants en gestion générale (BrightWolves), experts digitaux (Upthrust) et spécialistes des données (HighMind), via l’affiliation avec Quanteus Group. Notre esprit d’initiative et notre vision évolutive du marketing nous permettent d’inspirer, d’inciter à l’innovation et d’aider nos clients dans leur transition vers une croissance pérenne et rentable.

The House of Marketing fait partie de Quanteus Group.

A propos de SafeShops.be
L’ASBL SafeShops.be a pour objectif principal d’accroître la confiance des consommateurs belges dans le shopping en ligne. SafeShops.be octroie et promeut son label de qualité et de sécurisation, et organise différents événements qui mettent en avant la transmission d’informations entre les utilisateurs et les entreprises de l’e-commerce.