Blog
Mai 07

De nombreux chiffres circulent à propos du marché de l’e-commerce belge

De nombreux chiffres circulent à propos du marché de l’e-commerce belge

De nombreux chiffres circulent à propos du marché de l’e-commerce belge. Des études telles que le MarketMonitor de BeCommerce ou le Baromètre E-commerce de SafeShops et The House of Marketing fournissent des données sur un marché aux tendances contrastées. Si le commerce électronique semble évoluer à la hausse selon SafeShops.be, c’est l’inverse pour BeCommerce. Les deux études suivent en effet des approches différentes qui mènent à d’autres chiffres qui ne sont toutefois pas en opposition. Mieux encore, la combinaison de tous ces chiffres nous offre des informations particulièrement intéressantes.

Le Baromètre E-commerce de SafeShops examine le commerce électronique sur base des données de transaction du commerçant en ligne*. Il met en avant un chiffre d’affaires total de 8,8 milliards d’euros pour le marché en 2020. 16 % de ce montant provient de l’étranger. Les consommateurs étrangers ont donc acheté pour quelque 1,4 milliard d’euros auprès des boutiques en ligne belges. Les 7,4 milliards restant représentent les achats en ligne effectués par nos compatriotes.

Pour le MarketMonitor de BeCommerce, les consommateurs belges ont dépensé 10,26 milliards d’euros en ligne, tant en Belgique qu’à l’étranger. En mettant ces chiffres côte à côte, on apprend ainsi que les Belges ont effectué des achats en ligne à l’étranger pour 2,86 milliards d’euros (10,26 milliards – 7,4 milliards d’euros). On pourrait dès lors conclure à une balance négative de 1,46 milliard, entre le 1,4 milliard exporté par les boutiques en ligne belges et les 2,86 milliards d’euros achetés à l’étranger. Un montant important et une mauvaise nouvelle : telles sont les réflexions que l’on entend souvent.

Pourtant, nous connaissons une évolution positive. En 2019, cette balance était bien plus négative et représentait une « perte vers l’étranger » de 3,34 milliards d’euros. Il y a cinq ans, ce chiffre était même de 5 milliards d’euros. Entre 2019 et 2020, les consommateurs belges ont donc opéré un mouvement de rattrapage de 1,88 milliard d’euros. Une information qui reflète très clairement le succès du commerce électronique belge et la confiance croissante des consommateurs belges pour les boutiques en ligne de notre pays.

L’an dernier, de plus en plus de commerçants ont également pris leur envol en ligne. 2020 a été une année record, avec la création de quelque 20.000 nouvelles boutiques en ligne. Les initiatives qui encouragent les achats locaux y ont bien sûr contribué. Il faut aussi tenir compte de l’impact qu’ont eu les confinements sur nos exportations. Mais il n’y a qu’une seule conclusion valide : l’e-commerce belge a progressé. Nos commerçants en ligne doivent poursuivre leurs efforts et combler la balance négative par rapport aux achats à l’étranger. Le paysage belge en ligne a fait ses preuves et nos 48.000 boutiques en ligne s’engagent pleinement chaque jour. Nous pouvons en être fiers !

* Chiffres collectés sur base des données de transaction des commerçants belges via les PSP suivants : Mollie, Wordline (Ingenico compris), CCV, Multisafespay et Europabank. Téléchargez le Baromètre E-Commerce via : https://www.safeshops.be/fr/telecharger-letude-barometre-e-commerce/